lest

lest [ lɛst ] n. m.
• 1208; néerl. last, frison lest
1Poids dont on charge un navire pour en abaisser le centre de gravité et en assurer ainsi la stabilité ( charge, 1. estive). Sacs de sable, cailloux, pierres, gueuses de métal, eau des ballasts, formant le lest. Mar. Partir, retourner, être sur son lest, se dit d'un navire qui n'a pas de cargaison, de chargement.
2 Corps pesant (généralement sacs de sable) que les aéronautes emportent pour régler le mouvement ascensionnel de l'aérostat. Jeter du lest. délester. Loc. fig. Jeter, lâcher du lest : faire des concessions pour éviter une catastrophe, un échec ou pour rétablir une situation compromise. « Nous avons tout intérêt à jeter du lest » (Romains).
⊗ HOM. Leste.

lest nom masculin (néerlandais last) Matière pesante placée dans les fonds d'un navire ou fixée à sa quille pour lui assurer un tirant d'eau ou une stabilité convenables. Sable qu'un aéronaute emporte dans la nacelle de son aérostat et qu'il jette pour prendre de l'altitude ou ralentir sa descente. Poids dont on charge le pied de certains filets de pêche pour les maintenir en place. Charge de plomb sur une ligne. En alimentation animale, substance encombrante et de faible valeur nutritive. ● lest (expressions) nom masculin (néerlandais last) Jeter, lâcher du lest, faire un sacrifice relativement important, faire des concessions pour essayer de remédier à une situation compromise. Navire sur lest, bâtiment qui navigue sans fret et dont la stabilité est assurée par du lest. ● lest (homonymes) nom masculin (néerlandais last) leste adjectif leste forme conjuguée du verbe lester lestent forme conjuguée du verbe lester lestes forme conjuguée du verbe lester lestes nom masculinlest (synonymes) nom masculin (néerlandais last) Charge de plomb sur une ligne.
Synonymes :
- plombée

lest
n. m.
d1./d Matière lourde servant à équilibrer, à stabiliser un navire ou un avion ou à augmenter l'adhérence au sol d'un véhicule.
|| Sable en sacs, qu'on largue d'un aérostat pour gagner de l'altitude.
Fig. Lâcher du lest: faire des concessions.
d2./d PHYSIOL Aliment de lest: élément de la ration alimentaire, sans valeur nutritive (cellulose, par ex.), destiné à assurer au bol alimentaire un volume favorable à sa progression.

⇒LEST, subst. masc.
A. — MAR. Corps pesant chargé dans la partie basse de la cale, ou fixé au plus bas de la quille d'un bâtiment pour en assurer la stabilité. Gilliatt descendit dans la panse les deux caisses contenant les roues démontées (...). Ces deux caisses firent lest (HUGO, Travaill. mer, 1866, p. 306). Sa coque [du garde-côtes américain Ratahdin], s'élève très peu au-dessus de la flottaison normale et peut, grâce à un lest d'eau, s'immerger au moment du combat (CRONEAU, Constr. nav. guerre, t. 1, 1892, p. 190) :
1. Il [le lest] est en général composé d'un saumon de métal fixé au plus bas de la quille ou au bout d'un aileron. De la position du lest et de la proportion existant entre son poids et la flottabilité du bateau dépendant bien des performances et, bien souvent, la sécurité propre à tel ou tel yacht.
BARBER. 1969.
Lest fixe. ,,Masse métallique faisant partie intégrante du bateau`` (SOE-DUP. 1906).
Lest mobile, volant. Gueuse, saumon placé en réserve dans les parties centrales d'un bâtiment. (Dict. XIXe et XXe s.).
Sur (son) lest. Sans fret, sans chargement. Il [un brick] navigue sur son lest, et montre presque deux pieds de cuivre hors de l'eau (SUE, Altar-Gull, 1831, p. 1). Pétroliers et porte-vins font nécessairement une traversée sur deux sur lest, c'est-à-dire à vide (LE MASSON, Mar., 1951, p. 72). V. baptiser ex. 10.
SYNT. Lest de cailloux, de galets, de pierres, de sable; lest en fonte, en plomb; lest métallique; garnir un bateau/un navire de lest; débarquer, embarquer du lest.
P. métaph. et au fig. Ce qui assure la stabilité, l'équilibre, ce qui sert à pondérer. Nous nous remettons à travailler. Nous nous sentons sortir de l'immense tristesse, qui nous a pris à notre retour (...). Il nous semble reprendre notre équilibre. Le travail est vraiment le lest de la vie (GONCOURT, Journal, 1864, p. 75) :
2. Puisque voici Ferdinand VII qui s'embarque aussi à bord de la Liberté, c'est pour elle un lest suffisant. Quoi que fassent maintenant les vagues de l'absolutisme, elles n'abîmeront pas ce glorieux navire...
MUSSET ds Revue des Deux Mondes, 1833, p. 203.
B. — P. anal.
1. Masse fixée à un corps (pour en assurer l'équilibre, pour en augmenter le poids). On leur donne une position oblique ou horizontale [aux frayères] (...) et un lest en pierre sert à couler celles qui sont clayonnées (Code pêche fluv., 1875, p. 136). Dans la partie basse [du flotteur de la torpille Whitehead] (...) se trouve un lest composé d'une masse de plomb (LEDIEU, CADIAT, Nouv. matér. nav., 1890, p. 661).
2. Corps pesant (généralement du sable contenu dans des sacs) fixé aux parois extérieures de la nacelle d'un aérostat, dont les aéronautes se débarrassent au moment opportun afin de contrôler l'ascension ou la descente du ballon. Sac de lest. À la fin d'une ascension [en ballon], (...) il faut garder une grande quantité de lest pour régler la descente (MARCHIS, Nav. aér., 1904, p. 349).
3. Nous descendons, très vite, (...) M. Mallet crie sans cesse : « Jetez du lest, jetez du lest! » et le lest qu'on précipite dans le vide, sable et pierres mêlées, nous revient dans la figure, comme s'il remontait (...) tant est rapide notre chute.
MAUPASS., Contes et nouv., t. 2, Voy. Horla, 1887, p. 1325.
Loc. fig. Jeter, lâcher du lest. Faire des concessions, des sacrifices; prendre une attitude modérée afin de rétablir une situation compromise, de pallier un échec, d'éviter une catastrophe. Nos instructions (...) l'invitaient à jeter du lest et à ouvrir des négociations à Beyrouth et à Damas (DE GAULLE, Mém. guerre, 1956, p. 196). Si l'on veut résister au mécanisme, l'on est obligé en même temps de lâcher du lest et de trouver de meilleures réponses (DAVID, Cybern., 1965, p. 19).
C. — Produit alimentaire dont la valeur nutritionnelle est faible et qui permet d'assurer une bonne digestion des nutriments (d'apr. CLÉM. Alim. 1978).
Prononc. et Orth. : []. Homon. leste. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. 1208 last « certaine quantité (d'un solide) » (Hist. de Liège, II, 389 ds GDF.); 1282 lees (Reg. aux bans, Arch. S.-Omer, AB XVIII, 16, n° 578, ibid.); 1351 lest (Ordonnances des rois de France, t. 2, p. 440, cf. GDF.); 2. 1473 Sud-Ouest last « poids dont on charge un navire pour en abaisser le centre de gravité et en assurer ainsi la stabilité » (doc. ap. K. BALDINGER ds Mél. Flasdieck (H.M.), p. 34); 1611 lest (COTGR.); 3. 1837 « corps pesant que les aéronautes emportent pour régler le mouvement ascensionnel de leur ballon » (VIGNY, Journal poète, p. 1052). Empr., dans le nord du domaine d'oïl, au m. néerl. last « poids, charge » et à sa var. frisonne lest. L'a. gasc. et le fr. région. du Sud-Ouest ont emprunté le mot à l'angl. last, lest « id. » (cf. K. BALDINGER, loc. cit., pp. 33-36). Cf. également les attest. de lastum, lestum, lesta en lat. médiév. (XIIe s.), dans le domaine angl., ds LATHAM et Nov. gloss. Fréq. abs. littér. : 78. Bbg. BEHRENS D. 1923, p. 71. - LA LANDELLE (G. de). Le Lang. des marins. Paris, 1859, p. 272.

lest [lɛst] n. m.
ÉTYM. 1351; lees, 1282; last, 1208, dans un sens général « quantité de matière »; néerl. last, frison lest.
1 (1473). Poids dont on charge un navire pour en abaisser le centre de gravité et en assurer ainsi la stabilité ( Charge). || Sacs de sable, cailloux, pierres, gueuses de métal formant le lest. || De nos jours, le lest est souvent remplacé par l'eau des ballasts. || Contrepoids servant de lest ( Estive). || Partir, retourner, être sur son lest, se dit d'un navire qui n'a pas de cargaison, de chargement. || Partir sur lest. || Garnir de lest ( Lester), décharger de son lest ( Délester).
1 Le vaisseau, qui était sur son lest, fatiguait beaucoup au roulis (…)
Chateaubriand, Itinéraire…, III, p. 258.
1.1 — Vous allez partir ?…
— Dans une heure.
— Vous êtes chargé pour… ?
— Bordeaux.
— Et votre cargaison ?
— Des cailloux dans le ventre. Pas de fret. Je pars sur lest.
J. Verne, le Tour du monde en 80 jours, p. 292.
Poids constitué par la quille d'un voilier de plaisance. || Lest en plomb, en fonte.
Poids qui empêche un filet, une ligne de pêche de remonter à la surface. Plomb.
Par métaphore et fig. Ce qui donne de l'équilibre, sert à pondérer. || « Il faut se pourvoir d'ancres et de lest » (→ 4. Dériver, cit. 1, Joubert).
2 (…) il faut combiner les puissances (les pouvoirs) donner (…) un lest à l'une pour la mettre en état de résister à une autre (…)
Montesquieu, l'Esprit des lois, V, XIV.
2 (1837, Vigny). Corps pesant (généralement du sable en sacs) que les aéronautes emportent pour régler le mouvement ascensionnel d'un ballon. || Les jets de lest et l'ouverture de la soupape permettent de régler le mouvement ascensionnel d'un ballon. || Jeter du lest.
3 Dans cette conjoncture (…) je jetai hors de la nacelle trois morceaux de lest de cinq livres chaque. La vitesse dès lors accélérée de mon ascension m'emporta (…) dans une couche d'atmosphère singulièrement raréfiée (…)
Baudelaire, Trad. E. Poe, Histoires extraordinaires, « Hans Pfaall ».
Fig. Jeter, lâcher du lest : faire les concessions, les sacrifices nécessaires pour éviter une catastrophe, un échec, rétablir une situation compromise.
4 Nous étions exposés à quelque chose de bien plus grave. Nous avons tout intérêt à jeter du lest.
J. Romains, les Hommes de bonne volonté, t. III, XV, p. 192.
DÉR. et COMP. Lester. — Délester.
HOM. Leste.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • lest — lest …   Dictionnaire des rimes

  • lest — (lèst ) s. m. 1°   Terme de marine. Assemblage de morceaux de fer ou de petits cailloux, ou de matières lourdes, qu on entasse avec ordre jusqu à une certaine hauteur dans le fond d un navire, pour abaisser par leur pesanteur spécifique le lieu… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • Lešť — Wappen Karte …   Deutsch Wikipedia

  • lest — LEST, lesturi, s.n. Încărcătură formată din nisip, pietriş, plumb etc. care asigură stabilitatea navelor de apă sau aeriene; balast, savură. – Din fr. lest. Trimis de RACAI, 13.09.2007. Sursa: DEX 98  LEST s. (mar.) balast, savură. (lestul unei… …   Dicționar Român

  • Lešť — (zone militaire) (Village) Administration Pays  Slovaquie …   Wikipédia en Français

  • lest — despite its slightly archaic flavour, lives on in the language and is one of the mainstays of the subjunctive in English: • I shall say nothing about alcohol lest I be pilloried by publicans Julian Critchley, 1987. • The site also contains a… …   Modern English usage

  • lest — [lest] conj literary [: Old English; Origin: thy lAs the by which less that ] 1.) in order to make sure that something will not happen ▪ She turned away from the window lest anyone see them. 2.) used to show that someone is afraid or worried that …   Dictionary of contemporary English

  • Lest — Lest, conj. [OE. leste, fr. AS. [eth][=y] l[=ae]s [eth][=e] the less that, where [eth][=y] is the instrumental case of the definite article, and [eth][=e] is an indeclinable relative particle, that, who, which. See {The}, {Less}, a.] 1. For fear… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • lest — [ lest ] conjunction FORMAL in case something unpleasant happens: Helen turned the radio down lest she should miss the phone ringing. lest we forget OFTEN HUMOROUS used when reminding people of something very important: He saved a political party …   Usage of the words and phrases in modern English

  • lest — /lɛst / (say lest) conjunction 1. for fear that; that … not; so that … not. 2. (after words expressing fear, danger, etc.) that: there was danger lest the plan become known. {Middle English leste, late Old English the lǣste, earlier thȳ lǣs… …   Australian English dictionary

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.